Perte de cheveux : Causes et traitements

La perte de cheveux connue dans le milieu médical sous le nom d’alopécie se définit comme étant une diminution de la quantité de cheveux pouvant aboutir à sa disparition ce qui va laisser la peau totalement ou partiellement nue. L’alopécie touche plus les hommes que les femmes.

Comment savoir si une perte de cheveux est anormale ?

La croissance normale d’un cheveu est liée à un cycle composée de 3 étapes principales. Ce cycle dure entre 3 et 5 ans.

  • La première étape ou étape anagène correspond à la période de croissance du cheveu. C’est la phase la plus longue du processus.
  • S’ensuit ensuite la phase catagène qui ne dure que 3 semaines environ, phase pendant laquelle le cheveu va cesser d’évoluer et les racines du cheveu se rapprocheront donc du cuir chevelu
  • La dernière phase est celle prénommée télogène qui se termine avec la chute du cheveu et un autre cycle pilaire va redémarrer.

Dans le cas d’une alopécie, la première phase dite anagène est raccourcie. Dans ce cas, la croissance du cheveu sera donc moins longue et ce dernier tombera plus souvent ce qui va se traduire par une calvitie surtout au niveau des tempes et de la couronne.

perte de cheveux

Les différentes formes de chute de cheveux

Chute androgénique

Cette perte de cheveux androgénique est considérée comme étant la plus courante. L’alopécie androgénique touche les personnes plus ou moins âgées. Dans ce cas typique de perte de cheveux, ce sont les antécédents familiaux qui constituent le facteur prédisposant. La plupart des cas de chute de cheveux sont dues à des causes androgéniques. Environ 50 % des hommes âgés de 50 ans, et 15 % des femmes non encore ménopausées présentent une alopécie androgénique plus ou moins prononcée.

Alopécie congénitale

L’alopécie congénitale est la forme la plus rare d’alopécie. Elle serait due principalement à une absence de racines de cheveux ou à une anomalie de la constitution même du poil. On parle de calvitie cicatricielle du moment que les follicules pileux sont définitivement détruits. Les cheveux n’ont aucune chance de repousse et afin de combler cette calvitie, la greffe de cheveux est le meilleur traitement.

Chute durable et diffuse

L’alopécie diffuse est une calvitie où la chute de cheveux, plus ou moins régulière, est généralisée sur l’ensemble de la chevelure. Elle n’est pas due à une cause héréditaire et peut être aiguë ou chronique. Ses principaux symptômes sont des troubles de l’organisme. Un stress, une radiothérapie, une chimiothérapie, un accouchement ou encore une infection peuvent entraîner une alopécie aiguë et brutale.

Alopécie circonscrite

L’alopécie circonscrite se caractérise par une chute de cheveux sur une zone circonscrite. Son origine est due à une inflammation de la racine des cheveux. Sa cause n’est pas connue de manière précise. Cependant, des facteurs psychologiques sont retenus, et plus particulièrement le stress. La racine des cheveux affectée n’étant pas définitivement détruite.

L’alopécie de traction

Dans ce cas précis, certaines coiffures risquent de fragiliser le bulbe et entrainer une alopécie plus ou moins sévère. Ce sont particulièrement les coiffures qui tirent lourdement sur les cheveux comme les différentes formes de tissage ou les tressages. Ce sont surtout les danseuses classiques qui risquent de souffrir de cette calvitie du moment qu’elles ont souvent recours au chignon avec les cheveux tirés en arrière.

Chute de cheveux saisonnière

Au printemps et en été, les rayons solaires vont accélérer la sécrétion des hormones régissant la croissance des cheveux et provoquant ainsi une réaction comparable à celle des plantes à savoir une accélération de la pousse durant les mois chauds et une chute plus abondante à la rentrée, pour les cheveux parvenus en fin de cycle de vie. Ceci n’est pas grave pour autant et après quelques semaines, tout va rentrer dans l’ordre ; la chute va diminuer de manière progressive, pour revenir à la normale.

La calvitie naissante

La calvitie naissante se présente sous la forme des tempes à moitié dégarnies mais l’arrière du crâne tout comme le vertex peuvent aussi connaître de petites pertes capillaires.

La calvitie héréditaire

Comme son nom l’indique, elle se transmet par le biais de l’hérédité. Les parents à savoir la mère ou le père risquent de transmettre les gènes malades à l’enfant. C’est l’hérédité qui est la principale cause de la calvitie.

Causes de la perte de cheveux

L’hérédité, le principal responsable

L’hérédité semble la cause principale de la chute de cheveux. Dans ce cas et médicalement parlant, il est question d’alopécie androgénétique. Les follicules capillaires sont particulièrement sensibles à l’action de la testostérone et de l’enzyme 5 a-réductase qui, une fois mis en contact vont produire une nouvelle hormone appelée DHT. Le follicule sensibilisé aura un cycle de croissance perturbé et subira une grande fatigue. Il sera donc plus fin à la repousse et finira par disparaitre.

Les causes secondaires de la chute de cheveux

Les hormones

Les hormone de par leur fluctuation vont pouvoir détériorer la santé des cheveux. A la ménopause ou après un accouchement, des contraceptifs ou un dérèglement de la thyroïde, les hormones femelles diminuent et les hormones mâles augmentent.

Le stress

Si le stress est important, les glandes surrénales vont produire en plus grande quantité les hormones mâles et perturber par-delà le fonctionnement du follicule. L’importance de la chute de la chevelure va dépendre du type de stress et dans ce cas un stress brutal va provoquer une chute importante même 4 mois après un évènement marquant.

Traitements médicaux

Certains traitements médicaux qu’ils soient de type chimiothérapie ou médicamenteux risquent de provoquer une alopécie passagère. Mais les cheveux commenceront à repousser normalement un mois après l’arrêt du traitement.

La pelade

La pelade est une maladie auto-immune qui arrive subitement et qui touche aussi bien les hommes que les femmes et se manifeste principalement par l’apparition de plaques rondes où les follicules se mettent e pause pour que les cheveux ne puissent plus repousser.

Les carences alimentaires

La carence alimentaire pouvant entrainer une perte de cheveux est la carence en fer. En effet, le sang risque de manquer d’oxygène sans fer et c’est alors que le les cheveux deviennent secs et cassants.

Découvrez la liste des meilleurs aliments à manger pour éviter la chute de cheveux

Le vieillissement

Le nombre de cycles pilaires est limité. Les cheveux connaissent donc 25 cycles dont la durée de vie est de 2 à 5 ans. Mais même au-delà des 25 cycles, le cheveu peut continuer à repousser.

Grossesse, accouchement, ménopause

La perte de cheveux peut être due à des fluctuations hormonales que ce soit pendant la grossesse ou après l’accouchement. D’ailleurs il est tout à fait possible de perdre des mèches entières de cheveux dans ce cas plutôt que de présenter des zones dégarnies ou un élargissement de la raie.

causes de la perte de cheveux

Comment prévenir et contrôler la perte de cheveux

Pour prévenir la chute de cheveux, nous allons vous fournir quelques conseils d’hygiène de vie et qui sont les suivants :

  • Evitez les abus de produits agressifs comme les colorations, lissages chimiques ou permanentes.
  • Evitez de tirer sur les cheveux et utilisez une brosse adaptée
  • N’utilisez jamais de l’eau chaude ou même un séchage trop chaud
  • Pensez au massage du cuir chevelu pour une activation de la microcirculation
  • Il y a lieu de s’habituer à porter un chapeau au soleil et optez pour un séchage à l’air libre
  • Utilisez des produits capillaires producteurs
  • Optez pour un rinçage au jus de citron dilué
  • Consommez une alimentation riche en zinc et en vitamines B
  • Evitez le tabac

Quelles solutions contre la perte de cheveux ?

Solutions naturelles

La chute de cheveux peut être soignée par des traitements naturels comme la phytothérapie et l’homéopathie :

Phytothérapie et chute de cheveux

La phytothérapie, permet de soigner les problèmes capillaires. En effet, de nombreuses plantes sont retrouvées dans les compléments alimentaires. Par ailleurs il existe aussi des plantes utilisables par friction locale sur le cuir chevelu comme le Pin Sylvestre, la réglisse, le romarin, la bardane ou la racine d’ortie.

Homéopathie et chute de cheveux

Pour toutes les formes d’alopécies c’est Thallium sulfuricum qui est fortement recommandé. 

Aromathérapie et chute de cheveux

Une alopécie peut être traitée par des huiles essentielles dont celles de romarin, citron, cèdre et Tea tree

Médicaments

Si la chute de cheveux est vraiment importante et que vous risquez une calvitie, il faut recourir à des traitements médicaux sous forme de gélules ou de lotions. Dans ce cas, il y a lieu de consulte un médecin spécialiste qui va en identifier les causes et donner le médicament adéquat.

Greffe de cheveux

La greffe de cheveux est une option pour résoudre le problème de la calvitie mais à la différence d’autres techniques, elle serait plus onéreuse. C’est une technique de chirurgie esthétique qui va garnir à nouveau les zones dépourvues de chevelure via une réimplantation de cheveux qui sont prélevés dans d’autres zones du cuir chevelu.

Vous êtes intéressés par une greffe de cheveux et voulez avoir plus d’informations sur les techniques et la procédure? Contactez-nous ou demandez directement votre devis gratuit sur notre site web.

Traitement au plasma riche en plaquettes (PRP)

Le plasma riche en plaquettes présente une approche plus différente dans le traitement de la perte de cheveux. Le PRP stimulerait la repousse mais ne lutte pas contre l’alopécie. C’est le propre sang de la patiente avec ses facteurs de croissance pour la stimulation de la repousse de la chevelure qui est utilisé. En effet, le sang sera prélevé et centrifugé pour en isoler le plasma qui va être réinjecté dans le cuir chevelu.

Traitement au laser

Le traitement au laser à basse intensité est utilisé dans le cas d’une chute de cheveux. En effet, cette technique va stimuler l’apport sanguin au cuir chevelu et par-delà provoquer sa repousse.

Les perruques et prothèses capillaires

En cas de chute importante de cheveux, le port de la perruque ou d’une prothèse capillaire est considéré comme étant une bonne solution. La perruque peut être synthétique ou naturelle et va masquer les cheveux manquants et même vous faire changer de look. Par contre, les prix peuvent être très élevés pour un produit de qualité.


Categories:

Posted by dev1

rafael nadal greffe cheveux