Comment corriger une greffe de cheveux ratée

La greffe capillaire est une technique du traitement de la calvitie très répandue qui s’avère vraiment efficace. Cette opération chirurgicale nécessite un médecin qui possèderait une qualification spécifique impliquant une extrême précision et la maîtrise parfaite de différentes techniques, notamment le maniement de certains outils spécifiques. C’est pour cela que la transplantation capillaire doit obligatoirement être réalisée par un chirurgien spécialisé. Malheureusement, plusieurs d’entre se déclarent spécialistes de la greffe de cheveux et proposent leurs services à un prix défiant toute concurrence et attirent, ainsi, plusieurs patients. Ces derniers s’aperçoivent rapidement que leur greffe de cheveux est ratée. Que faire alors dans ce cas ?

comment corriger une greffe de cheveux ratée

Greffe capillaire ratée : Les différentes situations

Une greffe capillaire ratée va offrir un rendu inesthétique à la fois au niveau de la zone donneuse et des parties chauves recouvertes. Il peut s’agir dans ce cas d’une cicatrice trop apparente et même gênante à l’arrière de la tête, ou sur la zone de prélèvement notamment dans le cas d’une greffe par bandelette. Ce problème est dû généralement à une erreur dans la définition de la zone d’extraction ou d’une mauvaise réalisation des points de suture.

La partie receveuse peut présenter aussi des soucis d’ordre esthétiques. Les constats les plus courants concernent la partie receveuse disgracieuse, dite en « champ de poireaux » ou en « cheveux de poupée » résultant principalement d’une opération de greffe effectuée selon une méthode ancienne datant des années 1960 et 1970, un mauvais placement de la ligne frontale, une densité de cheveux irrégulière qui offrirait un résultat clairsemé et artificiel.

Correction d’une greffe de cheveux ratée

IL existe plusieurs techniques de correction d’une greffe de cheveux ratée et qui sont :

Le camouflage

Les anciennes techniques de greffe de cheveux consistaient dans le temps à une extraction de greffons de 3 à 5mm de diamètre qui peuvent contenir jusqu’à 10 cheveux. Le contraste et l’écartement entre chaque implant de cheveux donnait un aspect peu naturel genre « cheveux de poupée ». Lorsqu’une greffe de ce type se fait au niveau d’une ligne frontale, il est possible d’implanter les greffons sur 2 à 3 cm à l’avant avec des greffes contenant 1 cheveu sur le premier cm et 2 cheveux sur le deuxième cm, pour pouvoir camoufler ces grosses greffes et rétablir un aspect naturel. Si cela est impossible au vu d’une ligne frontale trop basse il faudra les exciser.

La couverture d’une cicatrice de bandelette par une greffe de cheveux FUE

Les patients peuvent se sentir gênés par la présence d’une cicatrice suite à une greffe de cheveux par bandelette. Vouloir porter des cheveux très courts ou bien une mauvaise technique de fermeture du cuir chevelu à l’arrière de la tête risquent d’engendre un certain malaise au vu de cette cicatrice. Il existe aussi d’autres causes plus ou moins fréquentes qui révèlent d’une mauvaise indication d’extraction de bandelette sur un cuir chevelu très raide et bien sûr la répétition d’une greffe de cheveux par bandelette, car pendant une deuxième ou troisième intervention le cuir chevelu est moins élastique.

Pour cacher une cicatrice il faut donc est implanter une greffe de cheveux extraite par FUE, le cheveu va donc pousser dans la cicatrice en la masquant. L’intervention est beaucoup plus légère qu’une greffe de cheveux par FUT et ses suites sont très simples.

Une excision en champ de poreaux

Dans les premières greffes de cheveux effectuées dans les années 60- 70, le spécialiste utilisait de grosses greffes de cheveux de 3 à 5mm de diamètre qui contiennent plusieurs unités folliculaires. Ces greffes étaient le plus souvent implantées en avant sur une ligne frontale avancée ou isolées dans le cas d’une grande calvitie.

Dans certains cas il n’est pas possible de camoufler ces gros greffons et il faudra tout simplement les retirer, et par la suite disséquer ces greffes pour en extraire des unités folliculaires à réimplanter de manière plus harmonieuse.

Certains patients ne souhaitent pas de réimplantation et de ce fait la meilleure solution est de réimplanter cette greffe de cheveux à l’arrière de la tête directement sur la zone de prélèvement pour combler les trous faits par l’extraction au punch de l’ancienne greffe. En tous les cas il faudra suturer un par un les trous laissés par l’extraction de la greffe de cheveux, de manière à ne pas laisser de cicatrice disgracieuse à la place de l’implant de cheveu retiré.

La suppression d’un implant de cheveu par laser

Ce traitement ne peut être effectué que si la peau au niveau des greffons est de bonne qualité et ne présente pas de cicatrices au moment du retrait des cheveux de la greffe.

Il existe plusieurs situations où la suppression de l’implant par laser est sollicitée comme par exemple :       

-Une ligne d’implantation trop basse.

-Une ligne frontale implantée avec une forte densité de cheveux par rapport à l’arrière de la tête, ce qui aurait tendance à créer un contraste disgracieux.

-Une ligne frontale greffée sur un patient très jeune et dont la ligne de cheveux à l’arrière a reculé, laissant une suite de greffes isolées séparée des autres cheveux par une zone chauve

-Certains patients nécessitent plusieurs séances de greffe de cheveux, et renoncent aux traitements en préférant tout enlever.

Bien d’autres situations spécifiques peuvent exister. Dans tous les cas il faudra prévoir plusieurs séances espacées de 2 à 3 mois pour tout faire disparaître.

Comment éviter une greffe capillaire ratée ?

La greffe de cheveux est une intervention de chirurgie esthétique important qu’il ne faut pas prendre à la légère. En effet, la greffe de cheveux est effectuée au niveau de la tête, à savoir, la partie la plus visible du corps. En cas d’échec, les conséquences seront supportées pour le reste de vos jours. C’est pour cela, qu’il il est important de faire certaines vérifications afin d’éviter une greffe de cheveux ratée. Le premier réflexe que vous devez avoir en tant qu’aspirant à une greffe de cheveux, c’est :

Bien choisir le chirurgien

Il existe de nombreux médecins qui prétendent être spécialistes de la greffe de cheveux. Malheureusement, peu d’entre eux maitrisent réellement les techniques de cette opération. Pour éviter de tomber sur un charlatan et rater votre greffe de cheveux, il faudrait se renseigner parfaitement sur le médecin choisi. Ses diplômes peuvent être un indice. Sinon, vous pouvez vous renseigner auprès de quelques patients qui l’auraient sollicité afin de voir la véracité de tout ce qui est écrit sur lui.

Ne ratez pas la première rencontre

La première rencontre avec le chirurgien va vous permettre de juger sans intermédiaire si l’individu que vous avez en face de vous sait de quoi il parle. Le plus souvent, cette première rencontre est appelée pré-consultation. C’est à ce moment précis que vous allez discuter de votre problème, et le médecin vous fera des propositions selon le résultat escompté. A ce niveau, assurez-vous que le médecin a bien compris vos attentes car une mauvaise compréhension peut engendrer une déception.

Certains médecins proposent cette pré-consultation à distance pour vous éviter certaines dépenses supplémentaires. C’est un énorme risque à prendre car le diagnostic est toujours mieux fait en face à face, et il se pourrait qu’il y ait des aspects que le spécialiste de la greffe capillaire ne verrait pas au travers de la caméra.

Il faut donc éviter de regarder en premier lieu au le coût proposé. Si cela constitue votre premier critère de choix, vous risquez de choisir quelqu’un qui soit peu fiable et vous obtiendrez donc une greffe de cheveux ratée.

Categories:

Posted by dev1